LE JARDIN DE MEMOIRE : Nathalie Batisse, jardinière ethnobotaniste

Les roses des grands-mères

 

Combien de gens ai-je entendu regretter le parfum unique des roses de leur grand-mère ! Plus que tout autre sens, l'odorat sait réveiller en nous les souvenirs enfouis. Qui n'a pas au fond du cœur l'odeur des roses de son enfance, un parfum de muguet, une senteur de violette ou de lilas ? Œillets mignardises, lys, lavandes, pois de senteur, chèvrefeuilles, glycines, seringats et autres œillets des poètes : un monde d'émotions à portée de la main.

 

Les belles parfumées ont toujours su émouvoir, et il est bien rare qu'elles ne se cachent pas  dans quelques vieux jardins. Si vous ne les retrouvez pas chez vous, lorgnez chez la voisine, risquez un œil au-dessus des grilles : votre ville ou votre village en abrite sûrement quelques-unes,  pour voyager dans les parfums de l'enfance.

 

 



07/06/2006
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres