LE JARDIN DE MEMOIRE : Nathalie Batisse, jardinière ethnobotaniste

LES PRESTATIONS EN RESUME

Le travail du Jardin de Mémoire ouvre un point de vue nouveau sur la flore et les jardins, en exploitant des connaissances spécialisées. Les prestations qui en naissent sont souvent inédites et il est difficile de proposer une gamme de services prédéfinie.                  
    Cet article présente des exemples d'interventions. N'hésitez pas à me contacter pour toute demande particulière.


Animations de sensibilisation et d'initiation .
Public : groupes, scolaires, élus, associations,  acteurs du tourisme et du patrimoine.

 

Le Jardin de Mémoire vous invite à découvrir ces plantes alimentaires, médicinales, techniques, fourragères ou ornementales qui, dans votre environnement, soulignent les liens entre hommes et végétaux. A cette invitation ont notamment répondu :

 

La communauté de communes de la Vallée de l'Ance : « La balade des poirières » emmène 70 personnes à la découverte des  poiriers palissés et de la flore traditionnelle.

La mairie de Champeix :  « Découverte ethnobotanique de la flore du château de Marchidial », l'histoire du château racontée à travers les plantes.

Le Conseil en Architecture, Urbanisme et Environnement : « le végétal dans  la ville », en trio avec les architectes conseils Diane Deboaisne et Christine Descoeur.

L'association Les Amis de Saint-Julien : « Des plantes et des hommes », une balade animée autour des usages des plantes rencontrées, de leur lien à la société villageoise à travers le temps.

Le Parc Naturel Régional du Livradois-Forez : animations scolaires dans le cadre de l'opération Une action pour ton Parc : « Plante sauvage, plante cultivée », une balade où les végétaux rencontrés servent de support au propos. Pour les tout-petits « Le déjeuner d'Albinou », un lapin affamé encourage les enfants à reconnaître les plantes fourragères « bonnes pour Albinou. ».



Inventaires, conservation et valorisation durable du patrimoine végétal.
Public : particuliers, professionnels,  institutionnels.


Le Jardin de Mémoire propose son aide à ceux qui veulent utiliser, connaître, conserver, valoriser le patrimoine végétal. Y ont notamment eu recours :

 

Des particuliers : ils apprécient la restauration douce des vieux jardins, en particulier le nettoyage-étiquetage qui leur permet de s'approprier pleinement le passé du lieu.

Des paysagistes : pour mieux satisfaire certaines demandes de leurs clients, ils trouvent dans le Jardin de Mémoire un appui technique spécialisé en ethnobotanique et histoire des jardins.

Le château des Martinanches : création et édition de parcours botanique, inventaires floristiques du site, restauration douce du jardin à la Française, conception et animations des visites guidées. Un de mes sites favoris, où je commençais la valorisation de façon souvent
bénévole avant la naissance de l'entreprise Jardin de  Mémoire.

La communauté de communes de la Vallée de l'Ance : c'est dans le cadre de l'Atelier des Paysages, initié par le Conseil Régional que le Jardin de Mémoire assume une mission de  valorisation des « poirières » et des végétaux traditionnels en vallée de l'Ance (inventaire ethnobotanique des poirières, rédaction des panneaux d'exposition, animations).  

Le Château d'Hauterive :  création et édition d'une signalétique sur le thème du voyage des plantes pour les Rendez-vous au jardin 2008, manifestation nationale organisée par le ministère de la culture.   

La communauté de communes du Pays d'Arlanc : relevés floristiques et interprétation. Le document « ISSANDOLANGES : des hommes et des plantes -Approche ethnobotanique de la flore de la motte castrale d'Issandolanges- »,  vise à la mise en valeur du site par un parcours d'interprétation de la flore présente, mais aussi à la gestion durable de cette flore en tant que patrimoine historique .

 

 

 

 

 



20/01/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres